Karaté Enfants

Au travers des Kihon, des Katas et du Kumité, les cours visent autant à développer les aspects physiques,
techniques et sociaux en favorisant :

  • Le développement de sa personnalité, de la confiance en soi
  • Le sens de l’équilibre et l’habileté gestuelle
  • L’amélioration des capacités de mémoire
  • L’apprentissage du respect d’autrui, des règles
  • La maîtrise de ses émotions

Baby Karaté

karaté pour les petits

Cette section propose l’initiation au karaté des tous petits
tout en respectant leur rythme d’apprentissage et de développement psychomoteur.

  • Connaissance de son corps
  • Latéralisation et organisation spatiale
  • Sociabilisation
  • Coordination, Concentration, Energie

A partir de quel âge ?

Nous accueillons les petits dès 4 ans. Ils sont répartis en deux groupes, un groupe pour les 4-5 ans et l’autre pour les 6-7 ans. Ils sont cette année 11 petits dans chacune des tranches d’âge. Chaque groupe s’amuse avec nous 45 minutes.

Pourquoi inscrire mon enfant à ce cours ?

Le cours de baby karaté se veut ludique, court et sans risque. Le tatami est une aire de jeu. A partir de 4 ans, le terrain d’exploration de l’enfant est en pleine expansion. Autour des consignes des différents jeux et des échanges, il entre dans une compréhension de plus en plus nuancée du langage. La latéralisation s’affine. Au travers de jeux d’équilibre, de locomotion, de préhension, il prend connaissance de son corps et apprend à mieux le contrôler. En jouant avec ses camarades, il se sociabilise. Il apprend que les règles de vie ne sont pas présentent qu’à la maison ou qu’à l’école.

Quels sont les enseignements ? Comment sont-ils vécus par les enfants ?

Les jeux sont fondés sur des techniques de karaté et s’inscrivent dans la progression psychomotrice de l’enfant. Les valeurs morales du karaté sont également présentes. Lors du salut traditionnel ils sont très fiers d’officier chacun leur tour. Les jeux à deux ou en équipe leur apprennent le respect, la confiance en soi et en l’autre, le gout de l’effort. Les plus timides s’ouvrent progressivement et les plus téméraires se canalisent petit à petit. Au dire des parents, beaucoup d’enfants attendent avec impatience le cours du mercredi !